M.I.A.E

Contact M.I.A.E

Nouvelles des centres ABJ au Honduras

La Guarderia « Casa Maria » à Morazan, cantine pour les tout petits 

Sans doute n’avons-nous pas toujours conscience en Europe que l’environnement dans lequel vivent les ennfants et les jeunes au Honduras – et dans tant d’autres pays latino-américains – se caractérise par l’arrêt du système scolaire depuis mars 2020. Il semblerait qu’il n’y ait pas de retour à l’école prévu avant la rentrée de février 2022, ce qui correspond à une absence quasi totale d’école durant deux ans, sauf pour quelques jeunes de 15-17 ans et les enfants les plus aisés qui ont pu travailler en ligne par intermittence.

Durant un an, de mars 2020 à mars 2021, la fermeture de la Guarderia pour confinement s’est accompagnée d’une opération fatigante d’aide aux familles, souvent monoparentales, par l’achat et la confection de colis de nourriture sèche ainsi que la distribution de poulets et de produits de première nécessité, que conduisait courageusement Carmen.

Depuis mars 2021, ce dispositif lui aussi s’est enrayé et Carmen nous a appris que beaucoup de familles qui mettaient leurs enfants à la Guarderia avaient migré vers les États-Unis et le Canada. Le Honduras a aussi vécu une recrudescence du Covid depuis août 2021, et les efforts tant de la paroisse que de la municipalité d’El Negrito se sont concentrés sur l’aide aux malades. Un espoir se dessine avec la vaccination qui s’étend progressivement, mais lentement, avec beaucoup de retard. 

Carmen a donc décidé de suspendre temporairement l’activité de la Guarderia en avril 2021, tant la désorganisation était grande et le besoin des familles difficile à cadrer. Notre aide a, elle aussi, été suspendue, dans l’attente d’une reprise d’une activité qui se situera vraisemblablement – nous l’espérons – à la rentrée scolaire, en février 2022. Les comptes bien sûr ne sont pas fermés et sous contrôle, les locaux sur place sont sous surveillance. Il nous faut accepter cette situation qui nous désole et nous préparer à accompagner la reprise avec doigté en début d’année 2022… 

Le Centre nutritionnel et médical Santa Ana, El Negrito 

A quelques kilomètres de là, à El Negrito, le centre Santa Ana continue d’accueillir des enfants en grave dénutrition, car ce besoin, malheureusement, s’accroît… La réorganisation de la direction du centre avait fait l’objet en 2020 de plusieurs décisions dans le sens d’un renforcement des équipes et d’un plus fort engagement d’une direction laïque, car les sœurs franciscaines ne disposent plus des moyens humains opérationnels suffisants. Sœur Annie et Soeur Suyapa assurent toujours le suivi du centre et ont la main sur les finances. Soeur Annie, qui est aussi responsable de la Congrégation en France, doit parallèlement animer le discernement de l’avenir de la Congrégation et est amenée à venir régulièrement à Nantes. Au centre en 2021, il a fallu à nouveau changer de responsables à la suite de plusieurs départs de laïcs, Luisito, Juanita et Jacobo.

Aujourd’hui, c’est Julio Ochoa qui assure la direction à temps plein, aidé de Carla et de Lesly. L’équipe médicale et paramédicale est très impliquée, et dispose d’une équipe solide de plusieurs éducateurs et aides-soignantes, ainsi que d’un psychologue, l’infirmière Alba, la dame de la pharmacie, autour du fidèle Dr Julio Aguilar, qui assure la continuité du centre médical depuis l’origine. Un vrai travail sur la re-nutrition et la qualité nutritionnelle est aussi engagé. 

Il y a toujours plus de 15 enfants en permanence avec quelquefois des pointes jusqu’à 20 enfants selon les durées variables que nécessite leur hospitalisation. 

Que de belles réussites sur le plan humain ; parmi elles : 

  • le petit Delmis, intubé, que l’équipe emmène à l’hôpital de Tégucigalpa chaque semaine et qui s’en sort enfin
  • et aussi Vilma et ses 2 garçons, Pablito et Ever, qui prennent peu à peu leur autonomie après des mois passés au centre
  • également un jeune de 18 ans, un ancien enfant passé par le centre et qui avait été abandonné par ses parents, qui vient de retrouver sa famille plus de 10 ans après cette séparation, grâce aux recherches de Julio et Lesly ! 

Plus que jamais, le centre Santa Ana a besoin de nos deux associations ABJ, unies pour les soutenir. Nous rejoignent en cette fin d’année 2021 quelques généreux donateurs de l’association Santa Ana de Caen, membre aussi du M.I.A.E., association qui doit se résoudre à fermer. Que ces donateurs soient les bienvenus parmi nous, nous sommes heureux de les accueillir, eux qui soutenaient depuis bien plus longtemps qu’Amiguitos et Bailando Juntos la belle œuvre du centre Santa Ana d’El Negrito !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.